La randonnée légendaire de Takachiho-no-Mine!

2018/11/10

La randonnée légendaire de Takachiho-no-Mine!

Kobayashi est une petite bourgade du sud de Kyushu, située au sein de la préfecture de Miyazaki. Au sud de la ville se dresse l’impressionnante chaîne de montagne de Kirishima.

De nombreux parcours de randonnée y sont disponibles et le choix est donc difficile. Heureusement (attention c’est ironique), les éruptions volcaniques récentes ont eu pour effet de limiter le nombre de parcours pratiquables. Nous voilà donc partis pour une randonnée légendaire : Takachiho-no- Mine a.k.a le mont Takachiho!

En voiture Simone !

Nous sommes arrivés aux alentours de 9h au départ de la randonnée (Takachiho-gawara ou Takachiho Visitors’ center). Le soleil était de la partie, une journée absolument parfaite pour crapahuter dans les montagnes.

(une des portes torii au départ de la randonnée)

Il faut bien l’avouer, nous avons cru que le parcours serait simple au vu des premiers mètres parcourus : petit escalier tranquille en pierre qui traverse la forêt. « Pas franchement besoin de chaussures de randonnée finalement » me suis-je dit. C’était clairement se fourrer le doigt dans l’oeil. Arrivés au bout des escaliers se trouve la vraie pente.

Le moment où, pendant une brève pause, tu regardes au loin et aperçois un minuscule point qui bouge … « ah mais attends les points au loin ce sont des randonneurs .. wait whaaat ? C’est ça qu’on doit grimper ?? »

(Voici l’expression faciale officielle correspondante)

(un aperçu de la pente en question, à mi-parcours)

Je souhaite toutefois rassurer ceux qui seraient paniqués par le niveau de difficulté, la randonnée est tout à fait faisable ! Il faut simplement être un minimum préparé physiquement et être suffisamment équipé (il est par exemple vivement conseillé d’avoir de véritables chaussures de randonnée) pour apprécier le challenge qu’offre cette montagne et la beauté des paysages.

 

(et bah alors, si ça c’est pas quelqu’un qui apprécie le paysage..?)

Une fois terminé le premier passage, en mode « je pensais pas que c’était aussi rude, j’aurais du éviter les ramens hier soir », vous arrivez en haut d’un superbe cratère (dont j’ai complètement oublié le nom) qui vous surprendra et vous laissera sans nul doute bouche bée. Du fait de la taille du cratère en question, la prise de photo n’est pas simple mais on a essayé… attention photo !

(humble photo du majestueux cratère)

On remarque déjà sur cette photo que le soleil se fait doucement la malle pour laisser la place aux nuages et au brouillard. La suite du parcours se fait le long du cratère, passage appelé «馬の背 » soit « le dos de cheval ». C’est un peu le moment de calme avant de recommencer à transpirer follement.

(on en a d’ailleurs profité pour piquer un petit roupillon dans le brouillard)

Après approximativement 2h de grimpette (on ne compte pas la sieste), nous arrivons enfin au sommet du mont Takachiho. Là se dresse une lance pointant vers le ciel. Le mont Takachiho est en vérité très connu pour les légendes qui l’entourent. En effet, il est dit que les dieux ont utilisé cette lance pour fendre le ciel et les nuages et descendre sur Terre pour la première fois juste ici, au sommet de Takachiho. C’est pourquoi les japonais considèrent que le Japon est né ici, au sein des montagnes de Kirishima et plus précisément à Takachiho-no-mine.

Autant dire, c’est pas de la légende en carton !

 

La randonnée de Takachiho dure entre 3h et 5h aller-retour selon votre rythme, en comptant la pause raclette et pinard bento et thé vert au sommet. Comme expliqué précédemment le parcours n’est pas de tout repos mais reste largement faisable, et surtout c’est une expérience absolument inratable si vous passez au sud de Kyushu. Nous conseillons vivement de vérifier la météo avant le départ car la visibilité peut devenir soudainement extrêmement réduite par le brouillard. Enfin, nous avons fait cette randonnée accompagné d’un guide japonais (15,000 yens par jour et par groupe) ce qui fut très appréciable mais ce n’est pas une nécessité car la randonnée est bien indiquée. Il est juste préférable de connaître les kanjis de Takachiho-no-mine 高千穂峰 car, on ne va pas se mentir, ce ne sont pas les indications en anglais qui nous étouffent au Japon.

(voilà, super merci !)

Nous espérons que ce petit article sur le mont Takachiho vous a plu, n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus ou si vous manquez d’informations concrètes pour faire la randonnée, nous serions ravis de vous aider !

PS : Attention attention, ne pas confondre le mont Takachiho (Takachiho-no-mine) et la ville de Takachiho située au nord de la préfecture de Miyazaki. Google map a également tendance à confondre donc je préfère prévenir.

——————

Lorraine.

 

All